Axelle de Nova - [ Chapitre 3 ]

mercredi 21 mars 2012

Tea Time

Après une longue promenade, quoi de mieux qu'un bon thé pour se désaltérer.

tea time

Posté par Axoo à 09:32 - Commentaires [0] - Permalien [#]


lundi 19 mars 2012

England Spirit

chester england

 

Chester continue son voyage 

Posté par Axoo à 12:21 - Commentaires [0] - Permalien [#]

jeudi 8 mars 2012

Chester on the road

047

Posté par Axoo à 12:21 - Commentaires [0] - Permalien [#]

mercredi 7 mars 2012

Une Exposition à la cinémathèque de Paris

enfantEtMonstres

 

Aujourd'hui est un grand jour pour la culture cinématographique et artistique. Le maître incontesté de l'épouvante dans le monde de l'enfance s'expose en France dans la capitale dans un lieu très adequate qu'est la cinémathèque.

L'exposition se tiendra à la cinémathèque du 07 mars au 05 août 2012, l'occasion de découvrir ou de redécouvrir l'univers de cet homme étrange. Cet homme qui a d'ailleurs inspiré la naissance de Chester. Il n'y a qu'à regarder Beetlejuice et l'Étrange Noël de Mr. Jack pour s'apercevoir d'où vient Chester.

Posté par Axoo à 16:53 - Commentaires [0] - Permalien [#]

lundi 21 mars 2011

tsunami

tsunami

Posté par Axoo à 21:16 - Commentaires [0] - Permalien [#]


mardi 1 mars 2011

Il faut se réveiller

oulala, je ne fais plus rien sur ce blog.

faut que je remédie à ça.

ET TOUT DE SUITE

Posté par Axoo à 15:37 - Commentaires [0] - Permalien [#]

dimanche 19 septembre 2010

Chapitre 2

  Cela faisait bien une heure qu'Axelle marchait dans ce tunnel. Elle le trouvait bien ennuyant et sans intérêt. Soudain elle vit une ombre passer à tout vitesse. Elle se déplaçait en faisant des bonds. C'est alors qu'elle vit le propriétaire de cette ombre. C'était un petit écureuil. Axelle se dit que ça doit être son arbre, mais se demande où va ainsi cet animal?
  "Monsieur l'Écureuil, où allez-vous?" crie Axelle.
  Mais celui-ci ne l'entendit pas. Alors elle se mit à marcher de plus en plus vite pour ne pas perdre sa trace, mais malheureuse l'animal était bien trop rapide pour la pauvre fille. Il faisant tellement sombre qu'elle ne voyait pas où elle mettait les pieds. C'est alors qu'elle tomba dans un trou. Elle tombait au ralenti. Elle pouvait ressentir chaque particule sur son visage. Sentir ses cheveux se lever dans les airs. À mesure qu'elle tombait, le trou s'élargissait. 

 

[en cours d'écriture]

Posté par Axoo à 01:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Chapitre 1

  Il était déjà deux heures de l'après-midi quand Axelle décida d'aller se promener. Sa grande sœur lisait de la philosophie dans le petit salon, et Axelle se dit que c'était bien trop compliqué pour elle et qu'elle préfére observer les oiseaux faisant leur nid en ce beau jour de printemps. La jeune fille portait une robe mauve que lui avait offert sa grand-mère. C'était sa robe préférée et adorait marcher en balançant son jupon. 
  "Si grand-mère était là, elle m'aurait fait les gros yeux et m'ordonnerait de me changer" se dit Axelle. Mais comme elle n'était plus de ce monde, Axelle n'avait que faire des anciens conseils. 
  Neko, son petit chat, la suivit d'un pas décidé. Il adorait trotter à côté de sa jeune maîtresse. Il avait à peine 5 mois et chassait comme un tigre les papillons. Axelle le regardait attaquer ses proies avec amusement, mais était bien triste quand un papillon se faisait prisonnier des griffes du chaton. 
  "Neko, tu n'as vraiment aucun mérite d'attaquer plus petit toi. Tu devrais avoir honte" dit la jeune fille en faisant les gros yeux à son chat. 
  Mais Axelle reprit vite sa marche. Elle passa à côté du vieux chêne où se trouvait une balançoire. Axelle décida de s'arrêter et pensa qu'elle avait bien le droit de s'amuser un peu. Alors elle s'installa sur la balançoire et commença à aller d'avant en arrière. Elle faisait d'abord des petits mouvements en regardant son chat qui s'était assis devant elle. Puis elle alla de plus en plus vite. Sa robe suivait le mouvement du balancement. Axelle se balança si haut et si vite qu'elle ne voyait plus où se trouvait Neko. Elle se dit qu'il était peut-être rentré. Elle continua à se balancer si fort qu'elle pensa qu'elle pourrait toucher la cime des arbres avec ses souliers. 
  "Si je continue à me balancer ainsi, je toucherai bientôt le plafond du ciel" se dit la jeune fille.

  Hélas, la balançoire se détacha de la branche du vieux chêne et Axelle se trouva propulsée dans l'arbre voisin. Sa chute fît amortie par les feuilles des branches. Sa robe, par chance, ne se déchira pas. À sa plus grande surprise, elle se trouva devant la maison d'un écureuil. Axelle se dit que cela pouvait être le moment de s'intéresser de plus près à ce petit animal, elle se dit aussi que ce n'est pas tout les jours que l'on se retrouve devant la cachette d'un écureuil. Alors la jeune fille saisit l'opportunité et frappa contre le tronc d'arbre pour voir s'il y avait quelqu'un. Mais personne ne répondit. 
  "C'est bien ma veine, se dit Axelle. Le jour où j'ai la chance de visiter la maison d'un écureuil, celui-ci n'est pas là pour m'accueillir."
 Et puis la jeune fille était bien trop grande pour rentrer dans le tronc. C'est alors qu'elle aperçut une boîte à l'intérieur de celui-ci. Elle glissa sa main à travers l'écorce et récupéra la boîte. Elle ouvrit celle-ci et trouva à l'intérieur de belles noisettes décortiquées. Axelle voulut en goutter, donc elle en prît une dans sa main et l'amena à sa bouche. C'était une délicieuse noisette, c'est alors qu'elle se dit à elle-même que les écureuils étaient de très bons cueilleurs de noisettes. Mais soudain Axelle ressentit des sensations étranges.

 

  Son corps se mis à rétrécir d'un coup. Axelle pris peur de sa nouvelle taille, elle était devenue aussi petite qu'un pion de jeu d'échec. Mais après réflexion elle s'aperçue que sa nouvelle taille lui permettait de visiter l'arbre. Alors la jeune fille commença à entreprendre son expédition dans les entrailles de ce chêne. A l'intérieur de l'arbre le bois ressortait de telle manière qu'un escalier se laissait apparaître, et ça et là des sortes d'étagères exposèrent des noisettes aux formes étranges. Une avait la forme d'une théière, une autre celle d'un rhinocéros et puis une autre ressemblait à un déluria. Elle ne savait pas ce que c'était ni si cela existait mais ce nom lui paraissait convenir à cette forme. Axelle descendit l'escalier et s'enfonça dans le chêne. Elle descendit si bas, qu'en levant les yeux elle ne voyait plus la fente dans l'écorce. Il commençait à faire froid dans ce chêne que des flocons commençait à apparaître. 
  "Voilà qu'il se met à neiger au printemps, remarqua-t-elle. Les saisons ne sont plus ce qu'elles étaient. Et si ça continue on verra des feuilles tomber en été" 
  Les flocons devenaient de plus en plus gros, Axelle aimait bien la neige, mais jusqu'en elle avait son beau manteau d'hivers. Elle arriva en bas de l'arbre et commença à le traverser pour trouver un chemin. La pauvre fille avait froid, elle commençait à ne plus sentir ses doigts, c'est alors qu'elle trébucha sur le sol. Axelle se rattrapa de ses mains. Sa robe était pleine de neige, qu'allait-elle dire à sa mère en rentrant, personne ne la croirait. Puis elle se releva et ramassa ce qui l'avait fait tomber. C'était une couverture à carreaux rouge et noir, bordé d'un ourlet doré. Axelle se dit que c'est une très jolie couverture et que si elle l'empruntait, personne n'y verrait d'inconvénient puisqu'elle avait été oublié. 
  "Je la remettrais en place en rentrant, se dit-elle"
  Axelle commençait à avoir moins froid dans cette couverture, et les flocons diminuaient. Elle continuait de marcher dans la pénombre, puis elle aperçue un tunnel droit devant elle. Il était éclairé par des chandelles en forme de perroquet. Mais il y avait une grille à l'entrée gardée par un cerf.
  "Qui va là? dit l'animal.
  -Je suis une petite fille.
  -Et que voulez-vous?
ing: 0px; margin: 0px;" />  -J'aimerais passer.
  -C'est malheureusement impossible car elle est fermée, répondit le cerf.
  -Et pouvez-vous l'ouvrir?
  -Je le peux.
  -Alors faites le?
  -Pourquoi voulez-vous que je l 'ouvre?
  -Car j'aimerais passer, répéta la petite fille.
  -Mais vous ne pouvez pas, puisqu'elle est fermée. 
  -Mais vous venez de me dire que vous avez la clef.
  -Erreur, j'ai dit que je pouvait l'ouvrir, je n'ai pas dit que j'avais la clef.
  -Donc vous ne pouvez pas l'ouvrir, conclu la petite fille.
  -Mais bien sûr que si, je viens de vous le dire.
  -Mais si vous n'avez pas la clef, comment faites-vous?
  -Pas besoin de clef pour ouvrir cette grille.
  -Ça veut dire qu'elle n'est pas fermée à clef.
  -Mais je ne vous ai jamais qu'elle était fermée à clef. Voyez-vous bien, si elle était fermée à clef je vous aurait répondu que cette grille est fermée à clef, mais elle ne l'est pas c'est pour cela que j'ai dit qu'elle était fermée. 
  -Donc cela veux dire que je peux l'ouvrir?
  -Certainement pas, vous êtes bien trop petite, vous ne pourriez pas atteindre la poignet.
  -Alors pouvez-vous ouvrir la grille pour moi?
  -C'est une étrange question.
  -Je ne peux pas le faire moi-même voyez vous bien, je suis bien trop petite, et comme j'aimerais passer il faudrait que vous me l'ouvriez puisque vous êtes assez grand.
  -Cela me paraît faisable."
  A ces mots, le cerf tourna la poignet et ouvrir la grille. Axelle remercia l'animal et se jura à elle-même qu'elle ne conversera plus jamais de la sorte.

...

 

Posté par Axoo à 00:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

dimanche 11 juillet 2010

dans quelques heures

Voici mon nouveau dessin

DSCF8892

Posté par Axoo à 00:14 - Commentaires [0] - Permalien [#]

lundi 5 juillet 2010

à quelques kilomètres sous l'océan

Les Tricots Rayés de Nouvelle-Calédonie

Chester60


Posté par Axoo à 22:32 - Commentaires [0] - Permalien [#]